Le King Cross by fcotte : 8 novembre 2009

Publié le par Tart' et Pej'

Avant de partir, je suis plus sûr de moi : ai-je rêvé ou étais-ce la réalité ? Il m'a semblé entendre tomber des hallebardes !
Je me lève, 7h30. Il ne pleut pas, par contre ça pèle quand même.

Petit déj. et me voilà parti pour Saint Laurent en Gâtine.
Arrivée 8h30. Certains sont déjà partis. Il semble y avoir du monde et c'est un peu beaucoup la galère pour se garer.

Inscription, retrait de la plaque, un petit cadeau souvenir (un porte clé) et roule ma poule. Le terrain est gras, mais ça va, car ça ne colle pas trop.
Je pars avec des à prioris négatifs sur la rando : roulant, route m'a t'on dit ! Bah, on verra.

Les jambes sont là et la gnake aussi. Je déroule comme un tawan. Surprise, même si c'est c'est roulant, il n'y a pas trop de route. Quelques portions tout au plus mais rien de bien méchant. Les 20ers km traversent champs et bois. C'est sympa, très sympa. Quelques belles descentes et ..... côtes dans les bois viennent agrémenter cette 1ère partie.
Ravito rapidos et c'est reparti. Là par contre, on se tape un peu de route jusqu'à l'embranchement du 60. Et là de nouveau du bonheur. Montées pierreuses à souhait, bons coups de cul, belles descentes glissantes, des chemins forestiers agrémentés de quelques singles. C'est boueux, mais finalement juste en surface. J'arrive à bien choper du grip dans les montées et tout se passe à merveille. 

Arrivée un peu plus de 3h après, 58 km au compteur, un vélo et un bonhomme ravis de la thala-vtt. Ravitos au top, fléchage et sécu impeccables. Par contre, ça bouchonne grave pour laver le spad. Tant pis je le laverai à la maison.

Je regarde le tirage le sort et ô surprise, j'ai gagné un truc : des manchettes d'hiver Française des Jeux. Y a pas à dire, elle est rudement bien organisée, cette petite sôtterie. Une chose est sûre : si je suis encore là l'année prochaine, j'y retourne.

Publié dans Compte-rendus

Commenter cet article